in

LoveLove

“Un dîner presque parfait” fait d’une coiffeuse une star de la télé avec la Winnynaise

Source image : www.monaco-tribune.com

Originaire de Belgique, une jeune femme trouve une nouvelle recette de mayonnaise qui a très vite fait fureur. Coiffeuse de profession, Winny Suffys-Wathelet, alias Winny Monaco, s’est vite fait connaître grâce à une recette qui a vite été baptisée en son nom : la Winnynaise. Certes, Winny a dû beaucoup se battre pour arriver à ce stade de notoriété qu’elle semble bien apprécier.

D’un salon de coiffure au petit écran

Aimant se faire voir et connaître, Winny participait de temps en temps à des émissions de télé Belge. Avant de devenir une star, elle tenait un salon de coiffure dans la principauté dans laquelle elle était établie depuis onze ans. La jeune femme était à la tête du salon de coiffure depuis plus de 25 ans, en Belgique, Winny a décidée de s’installer à Monaco pour être près de son mari qui lui, est producteur. Etant une femme active, Winny n’aime pas rester les bras croisés. Elle décide alors de gérer une boutique en bas de chez eux, « au Larvotto ». Et deux fois par semaine, elle s’adonne à une autre de ses passions et des ses compétences, elle enfile son costume de conseillère vestimentaire et conseille les femmes et les aide à s’habiller. 

La participation de Winnie à « un dîner presque parfait »

Winnynaise
Source image : nestlaoka.blogspot.com

En 2018, Winny se fait contacter par M6 pour participer à « Un dîner presque parfait » dans une émission consacrée à la principauté. « Je n’étais pas très enthousiaste au début, je voyais comment les candidats se rentraient dedans pendant l’émission, se souvient Winny. Mais mon mari et moi en avons parlé avec les producteurs de M6, qui nous ont répondu qu’ils feraient très attention et qu’une personnalité célèbre participerait. » confie Winnie. Effectivement, Daniel Ducruet qui n’est autre que l’ancien mari de la princesse Stéphanie, était présent à l’émission. Ravie d’avoir rencontré l’ex mari de son idole, le fait de ne pas avoir remporté le concours ne l’a pas autant bouleversée. Cette participation va également donner un élan bien nouveau à sa carrière professionnelle.

Et voilà qu’une Winnynaise est née

Lors de sa journée de compétition, Winny a proposé à ses convives sa propre version de la mayonnaise. La sauce connaît tout de suite un vrai succès et le nom Winnynaise est venu spontanément de la bouche de ses concurrents. Osée et avant-gardiste, elle va jusqu’à se permettre d’envoyer cette sauce au palais. Et ce fut encore un succès. « J’ai envoyé un tube au Palais et j’ai reçu une lettre trois jours après, pour me dire qu’ils avaient aimé » déclare fièrement Winny, et il y en a de quoi !

Le confinement a du bon. Puisque c’est pendant le confinement que la jeune femme décide de commercialiser cette mayonnaise allégée à moins 30% de matière grasse. Vendus à Monaco, certains restaurants l’utilisent également dans leurs plats comme le Miami Plage, Arrow Burger ou le Malizia Bar, qui propose d’ailleurs un « Winny Bagel ». 

Source image : nestlaoka.blogspot.com et www.monaco-tribune.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

❤️ Tu aimes cet article ?

Écrit par Jeanne

glenn-viel

Le bizutage de Glenn Viel dans Top chef

cauchemar-en-cuisine

Cauchemar en cuisine : Philippe Etchebest un homme passionné et amoureux