Comment bien réussir sa recette de soubressade ?

comment-bien-reussir-sa-recette-de-soubressade

Recette incontournable pour tous les amoureux de la cuisine, la soubressade se compose d’ingrédients délicieux, qui permettra aux plus exigeants d’entre vous, de l’apprécier comme il se doit. C’est une recette de cuisine inspirée des meilleures spécialités espagnoles, avec une charcuterie délicate, il est possible de réaliser le plat à la maison, à condition de respecter la composition de ces ingrédients principaux. Suivez cet écrit pour ce blog pour obtenir toutes les astuces et conseils pour bien la réussir !

Qu’est-ce que c’est la soubressade ?

Bien plus facile à préparer qu’on ne le pense, la soubressade est avant tout un plat espagnol, composé à la base de maigre et du lard provenant du porc ibérique que l’on appelle le Bellota. Le tout, saupoudré par un zeste d’ail, de paprika et de sel, afin de mettre en avant les différentes saveurs gustatives de la cuisine espagnole.

Très facile à utiliser et à préparer, il constitue un ingrédient de base pour de très nombreuses recettes de cuisine. Le produit se veut séché et cru, constitué à la base de chair de porc, avec un assaisonnement des plus délicats. Il convient également de l’agrémenter d’herbes aromatiques telles que de l’origan, du romarin ou encore du thym.

Pour apporter une saveur supplémentaire, il ne faut pas hésiter à l’agrémenter de poivre, pour un goût beaucoup plus prononcé. L’embossage est quant à lui réalisé avec du boyau naturel pour rester dans la tradition d’une viande rouge, avec le paprika qui apportera des nuances de couleur des plus agréables.

L’avantage avec ce repas, c’est qu’il ne se déguste pas seul, c’est un repas au contraire familial à déguster à plusieurs, il existe plusieurs façons de le déguster en fonction des goûts de chacun. Si certains préfèrent la manger sans aucun accompagnement, d’autres privilégieront du pain avec de la tomate catalane, tradition espagnole oblige. D’autres la dégusteront avec un bon pain frais, croustillant pour compenser le côté moelleux de la soubressade ou bien pourquoi pas encore prendre des pommes de terre afin d’y apporter un goût beaucoup plus copieux.

Il n’est pas rare non plus de voir la soubressade utilisée comme une farce, en effet de très nombreuses recettes majorquines et catalanes l’utilisent comme condiment de base, pour réaliser de très nombreux plats épicés. Il faut également distinguer la traditionnelle soubressade de Majorque qui utilise le porc noir, comme viande de base. D’autres formes sont également existantes mais beaucoup moins traditionnelles telles que la bufeta, rizada ou encore tarrina.

Quelle est l’origine de la soubressade ?

Les premières références de la soubressade, remonte historiquement à l’année 1403, provenant de la Sicile. À cette époque le territoire est aragonais, ce fut la première trace historique à l’aide d’un document qui a été retrouvé, comportant explicitement le mot soubressade. C’est pourquoi certains lui attribuent une origine italienne et qu’il est possible de trouver un nom similaire dans la gastronomie, sous le nom de Soppressata. Même si cela peut prêter à confusion, au-delà du terme employé très similaire dans la langue italienne, les ingrédients constituant la recette s’approchent davantage de la cuisine espagnole que de la cuisine italienne.

La recette traditionnelle est très éloignée de celle que nous connaissons actuellement, elle se basait à l’époque sur une cuisine à base de piments, très populaire lorsqu’elle était directement ramenée des Amériques. Les espagnols, pionniers en matière de navigation maritime, multipliés les voyages vers les autres continents, dans le but de ramener de nouvelles saveurs. C’est pourquoi la soubressade historique, qui se répandait plus couramment au XV et XVIe siècle, était très populaire et comprenait souvent une façon différente de conserver la viande. Agrémentés de piments, il a fallu attendre le XXe siècle pour voir la consommation de la soubressade, s’étendre sur l’ensemble du territoire espagnol en utilisant cette fois-ci des ingrédients beaucoup plus modernes. Souvent associé aux régions de Majorque et de la catalane, c’est aujourd’hui une recette qui est protégée par l’union européenne, constituant une appellation contrôlée.

D’autres soubressades existent en dehors de l’Espagne, notamment au Maghreb, encore une fois même si le nom reste similaire, les viandes utilisaient pour fabriquer ce saucisson, diffèrent radicalement d’une région à l’autre. Certains utilisent des œufs, d’autres vont l’agrémenter d’une sauce particulière, la viande peut également varier, même si le goût reste tout autant irrésistible en bouche, il aura tendance à s’éloigner de la cuisine traditionnelle espagnole telle que nous la connaissons. Les trois principales régions associées historiquement à la soubressade, demeurent Majorque, Minorque et la catalane.

Quelle est la recette de la soubressade ?

La recette traditionnelle connue aujourd’hui est différente de la recette utilisée au cours du XVe siècle, même si les ingrédients de base restent les mêmes, le haché de porc constitue environ 30 à 60 % de la soubressade. Si le porc est autant utilisé, c’est que dans les régions nommées précédemment, il y existe un fort taux d’humidité, contraignant pour le séchage des jambons, il a donc fallu préparer des plats adaptés pour pouvoir utiliser le porc. Grâce à cette méthode, il est tout à fait possible de beaucoup mieux conserver la viande porcine, tout en se faisant plaisir en bouche.

Pour réaliser une préparation complète, il faut y ajouter entre 40 et 70 % de lard, selon le goût recherché, mais également selon les préférences de chacun. Avec l’haché de porc ainsi que le lard, il y a toute la viande nécessaire pour une préparation réussie. Le sel fait partie intégrante de la recette avec environ 20 à 30 g de sel pour chaque kilo d’haché. La forte concentration de sel permet un certain goût prononcé de la viande, mais surtout une conservation optimale, même dans des conditions parfois difficiles.

Le dernier ingrédient faisant parti de la recette traditionnelle de la soubressade, le paprika présent en quantité importante, car il faut environ 60 g de cet ingrédient par kilo de haché. Si vous n’êtes pas familiers avec cette épice, il vous sera difficile d’apprécier ce plat.

Que faire avec de la soubressade ?

Véritablement dans l’air du temps, le soubressade est un repas préparé très apprécié des cuisiniers. Le porc est facilement accessible, il ne reste plus qu’à se faire plaisir avec une soubressade maison, issu de la cuisine espagnole en respectant la recette traditionnelle. Avec sa texture molle, elle accompagnera de très nombreuses recettes de cuisine pour tous les amoureux de la charcuterie traditionnelle ou plus moderne.

Une préparation avec des pâtes, un accompagnement dans les feuilletés, ou pourquoi pas avec des pommes de terre et des œufs, il y en a véritablement pour tous les goûts et il suffira simplement de varier les plaisirs. Comme nous avons pu le voir dans le paragraphe précédent, la charcuterie constitue l’ingrédient élémentaire de base, ce fameux saucisson espagnol ne se mange pas seul. Bien que les plus gourmands pourront bien évidemment s’y résoudre, n’hésitez pas à l’utiliser comme ingrédient complémentaire ou à l’utiliser comme une farce.

De plus, il est tout à fait possible de manger le soubressade avec un accompagnement sucré ou salé, en effet lorsque la soubressade est utilisée pour réaliser des feuilletés, il n’est pas rare que celle-ci soit accompagnée d’un miel ou de fruits très sucrés, ce qui en fait un repas très raffiné. Il est conseillé également de l’utiliser avec un fromage espagnol, si possible catalan, tels que le Mao ou le Botifarro, sensations garanties en bouche.

Parmi les autres recettes traditionnelles, la préparation des pâtes comme les tagliatelles raviront les plus fins gourmets, c’est d’ailleurs l’une des spécialités de la ville de Majorque, utilisée sous la forme de grillades dans la majorité des cas. N’hésitez pas à expérimenter le chausson de soubressade, avec son miel très sucré et son fromage au goût renforcé.

Quelques idées de recettes avec de la soubressade

Maintenant que nous avons vu l’histoire et son origine, il est temps de rentrer un peu plus vif dans le sujet en découvrant de délicieuses recettes, à déguster selon les goûts de chacun.

Pâtes à la soubressade

Si vous êtes un amoureux des tagliatelles, privilégiez 350 g de ses délicieuses pâtes, si possible fraîches, pour obtenir un groupe beaucoup plus raffiné. Utilisez ensuite 200 g de soubressade fraîche, sans la peau. Il vous suffira ensuite de gruyère râpé, d’une salade et d’un peu d’assaisonnement pour vous lancer dans la préparation. Faites bouillir l’eau salée et plongez les pattes à l’intérieur en remuant délicatement. Laissez cuire à feu doux pendant environ cinq minutes puis égouttez les pâtes.

En parallèle, utilisez une poêle adhésive pour émietter la soubressade, en réalisant des morceaux de la taille d’un dé. Faites également revenir à feu doux pendant cinq minutes. Puis dans un saladier, effectuez le mélange des pâtes avec la soubressade en assaisonnement selon votre convenance. N’hésitez pas à saupoudrer l’ensemble de gruyères râpés et de l’accompagner d’une salade bien fraîche, un régal pour les papilles.

Pizza à la soubressade

Voici une recette maison extrêmement simple pour réaliser une pizza à la soubressade, pour cela il vous suffira simplement de fromage râpé, d’un poivron vert, de la soubressade, d’un coulis de tomates et d’une pâte à pizza toute prête, si vous ne souhaitez pas réaliser votre pâte vous-même.

Il suffira de préchauffer le four à 225° puis d’étaler ensuite la patte sur une plaque de papier sulfurisé. Étalez ensuite le coulis de tomates, environ cinq cuillères dessus, et disposez les rondelles de soubressade le long de votre pâte. Répétez l’opération en faisant des lamelles de poivron et n’hésitez pas à garnir généreusement l’ensemble avec votre fromage râpé, soit de Gruyères soit un fromage de brebis. Vous n’avez plus qu’à déguster votre pizza, avec un légume vert comme une salade pour un effet des plus remarquables.

Œuf à la soubressade

Enfin la dernière recette consiste à utiliser de soubressade, huit œufs, de l’huile d’olive pour votre cuisson, un fromage râpé que vous appréciez et enfin des assaisonnements. Dans un premier temps, il sera nécessaire de couper les deux soubressades, en fines rondelles. Mettez-les dans une poêle avec de l’huile d’olive bien chaude, pour commencer à les faire revenir. Après quelques minutes, cassez les œufs à l’intérieur de la poêle, puis commencer à remuer l’ensemble. N’hésitez pas à saler et à poivrer selon votre convenance. Il ne vous restera plus qu’à la laisser cuire comme une simple omelette et de profiter de ce goût inégalable pour satisfaire vos papilles.

Laisser un commentaire