Mauvais vin : que faire avec ?

mauvais-vin

Vos verres sont sortis, le tire-bouchon au creux de la main, vous ouvrez enfin votre bouteille de vin, prêt à la déguster. Malheureusement, à la première gorgée en bouche, votre palais est déçu : le vin n’est pas bon. Le premier réflexe est alors de jeter votre vin à la poubelle. Bien que cette réaction soit légitime sous le coup de l’amertume, nous vous conseillons de conserver votre bouteille et de l’utiliser à d’autres fins.

Nous vous exposons dans cet article toutes les utilisations que vous pouvez faire de votre mauvais vin, afin que votre bouteille ne soit pas complètement gâchée. Voici tous nos conseils pour rattraper un mauvais vin.

Pourquoi un vin devient-il mauvais ?

Avant de vous faire part de nos recommandations et de nos recettes, la question à se poser est la cause de cette dégradation du vin. Bien que le prix puisse intervenir dans la qualité de votre bouteille, d’autres facteurs peuvent être mis en cause.

Que s’est-il passé dans la bouteille pour que le produit perde de son goût ?

Vin madérisé

Un vin est madérisé lorsqu’il a subi une oxydation au contact de l’air. Plusieurs observations permettent de le remarquer :

  • un changement de couleur : les vins blancs prennent une teinte jaune, les vins rosés deviennent gris alors que les vins rouges se rapprochent du brun ; on les dit alors « tuilés ». Ce changement de couleur est le marqueur d’un vin vieux. Le stade ultime de l’oxydation d’un vin est le vinaigre ;
  • un changement d’arômes : l’amertume se développe et l’alcool diminue. L’équilibre entre son bouquet, son acidité, son degré d’alcool et sa richesse tannique n’est plus maintenu.

L’état du bouchon, en liège ou synthétique, vous permettra de déceler une altération de votre vin. Au contact de l’air, le bouchon perdra en élasticité.

En général, l’oxydation du vin est due à un défaut de vieillissement, possiblement à une garde qui s’est allongée. L’odeur se rapproche de fruits oxydés, de beurre rance ou encore d’amande amère.

Le vin madérisé n’est pas à confondre avec du vin de Madère. Les méthodes qui sont à l’origine de son élaboration en font d’ailleurs un vin qui résiste bien à l’oxydation.

Vin périmé

Un vin doit être consommé entre 3 et 5 jours suivant son ouverture, au-delà, il est périmé. Sa dégustation n’est pas dangereuse mais peut vous rendre malade. Un vin périmé se reconnaît à son goût. Le vin blanc, comme le rouge et le rosé, peuvent subir ces effets.

Vin éventé

Un vin éventé est un défaut que l’on constate lorsque le vin a perdu tout ou une grande partie de son bouquet. L’oxydation est une nouvelle fois responsable de cette dégradation du vin. Il entraîne une perte de l’identité aromatique du vin : son odeur.

Comment sauver un vin bouchonné ?

vin-bouchonne

Rien n’est pire en bouche que le goût d’un vin bouchonné.

Le TCA (trichloroanisole) est le principal coupable d’un problème de bouchon, tout particulièrement de bouchons en liège. Associé à une image traditionnelle du patrimoine viticole, le liège est composé d’une matière neutre et compressible qui permet une oxygénation du vin plus ou moins rapide.

Un arôme de terre ou de bois indiquera clairement un vin bouchonné. Lorsque l’odeur qui s’échappe à l’ouverture de la bouteille se rapproche de la moisissure ou de feuilles en décomposition, il n’y a aucun doute. Le liège est chimiquement traité afin de préserver sa conservation et certaines molécules peuvent être transférées dans le vin.

Le goût de bouchon n’est heureusement pas fréquent : en France, 1 bouteille sur 15 en est victime dans l’usage courant et 1 sur 40 pour les enseignes plus prestigieuses.

Malheureusement, peu de solutions existent pour sauver un vin bouchonné. Son utilisation dans des préparations culinaires pourrait endommager la saveur de votre plat.

Si l’odeur n’est pas trop prononcée et que la cuisson est longue, vous pouvez envisager de vous en servir. Par exemple, pour un bœuf bourguignon ou un coq au vin avec du vin rouge ; pour une blanquette de veau ou une sauce blanche pour accommoder un poisson avec du vin blanc.

Si l’odeur est forte, une seule solution : verser le vin de votre bouteille dans l’évier.

Que faire d’un vin madérisé ?

Un vin madérisé ne pourra pas être utilisé pour faire du vinaigre car sa quantité d’alcool est trop faible, mais il peut parfaitement convenir en cuisine pour l’élaboration de sauces et de marinades.

Vous pouvez également reconvertir votre vin dans un cocktail fruité. Ajoutez de l’eau gazeuse citronnée avec un peu de sucre à votre vin pour lui apporter une nouvelle saveur. La typique sangria, avec l’ajout de fruits, sera aussi réalisable à partir de votre bouteille. Votre mauvais vin sera prêt pour une nouvelle dégustation.

Vin pour cuisiner

La France est le territoire emblématique du vin, qu’il s’agisse des fameux cépages de Bordeaux, connus à travers le monde, ou dans la cuisine où de nombreuses recettes ont adopté le vin dans leurs sauces pour en embellir le goût.

Pour réaliser une marinade, nous vous conseillons de vous tourner vers des vins rouges corsés tels que des Côtes-du-Rhône ou des Côtes-de-Provence. Pour des plats mijotés ou des sauces, l’idéal sera de choisir un vin de Bourgogne ou un vin de Provence. Les vins de Bordeaux se marieront avec du bœuf, de l’agneau ou du gibier tel que du faisan.

Un Beaujolais ou un pinot noir agrémenteront vos plats plus légers, vos volailles ou vos desserts.

Les vins trop sucrés conviennent rarement à une utilisation culinaire. De même, les vins rosés supportent mal la cuisson et sont donc déconseillés.

N’hésitez pas à demander un avis à votre caviste pour vous assurer de la concordance des arômes dans votre cuisine.

Nous vous recommandons une nouvelle fois d’éviter des recettes mijotées à base de viande comme le bœuf bourguignon ou le coq au vin si votre mauvais vin a une odeur trop prononcée.

Comment faire du porto avec des noix ?

Le porto est le vin incontournable de l’apéritif. Nous vous livrons une recette pour en faire vous-même.

Prenez 5 à 6 noix, aussi fraîches que possible et enlevez les coquilles. Vous pouvez également les récolter vertes à la mi-juillet, dans ce cas-là, vous pourrez les couper directement. Écrasez-les grossièrement avant de les placer dans un récipient en verre.

Ajoutez à cette préparation, 100 g de sucre fin, 10 cl d’alcool à 98° et 1 l de vin rouge.

Laissez infuser pendant 4 à 5 mois en n’oubliant pas de remuer de temps à autre. Passez finalement le mélange au chinois et servez le frais dans des verres à porto, des verres de vin tulipe ou des verres à liqueur.

Comment faire du vinaigre avec du vieux vin ?

Le vinaigre est peut-être l’astuce la plus connue pour donner une nouvelle vie à vos vieux vins. Sa fabrication présente peu de contraintes, il nécessite seulement du vin et de l’air.

Les vins blancs, rosés et rouges peuvent faire du vinaigre. Si le vin possède une appellation d’origine, le vinaigre pourra également la porter, on pourra ainsi dire « vinaigre de Champagne » par exemple ou « vinaigre de vin de Bordeaux ».

vinaigre-au-vin

Une bonne croissance du vinaigre dépend de plusieurs éléments :

  • de l’oxygène : les bactéries présentes dans l’air vont engendrer l’acidification du vin et le passage naturel de l’alcool à l’acide acétique ;
  • de l’alcool : les bactéries en ont besoin pour le transformer en acide acétique. Elles vont fixer une molécule d’alcool sur une molécule d’oxygène ;
  • une température constante comprise entre 20 °C et 30 °C.

Plus la conservation sera longue, plus le vinaigre gagnera en rondeur.

La mère, refuge de bonnes bactéries, n’est pas indispensable pour réaliser son vinaigre. Elle se développe dans des conditions favorables au bout de deux semaines à la surface de votre vin et permettra d’accélérer le processus de transformation par la suite. Si vous connaissez quelqu’un qui produit déjà son vinaigre, n’hésitez pas à lui demander de sa mère pour gagner en temps de production.

Le vinaigre doit par ailleurs être conservé à l’abri de la lumière. Oxygénez votre vin en le secouant avant de le verser dans votre vinaigrier.

Comment faire une sauce réduite pour des viandes ?

Pour réaliser une recette à base de sauce réduite pour vos viandes, commencez par couper une échalote que vous ferez revenir dans une casserole de taille moyenne avec du poivre concassé.

Ajoutez la moitié d’une bouteille de vin rouge et laissez mijoter la préparation pendant 45 minutes à feu doux. Passez ensuite l’ensemble au chinois.

Préparez ensuite un roux pour permettre à votre sauce d’épaissir. Pour cela, faites cuire une noisette de beurre avec une cuillère à soupe de farine. Ajoutez peu à peu la sauce dans votre roux. Cette sauce accompagnera parfaitement vos viandes grillées ou poêlées, tout particulièrement du bœuf.

Un mauvais vin ne signifie pas forcément une fin de vie pour votre bouteille. Vous avez pu constater dans cet article que de nombreuses solutions existent pour ne pas avoir à jeter votre mauvais vin.

Laisser un commentaire