in

La meilleure boulangerie de France : Bruno Cormerais préfère rester dans l’ombre

Source image : https://tvmag.lefigaro.fr/

Avec le succès de l’émission “La meilleure boulangerie de France”, beaucoup souhaitent connaître un peu plus l’identité des chefs. Bruno Cormerais a un parcours professionnel remarquable et peut s’en vanter. Pour sa vie personnelle, il préfère rester plus ou moins discret et paraît avoir pris comme devise : «  pour mieux vivre, vivons cachés ». Élu meilleur ouvrier de France en 2004, Bruno a été juré de meilleure boulangerie de France depuis 9 ans.

La passion de boulanger

 Bruno Cormerais
Source image : www.humanvibes.com

Malgré les 2.2 millions de téléspectateurs chaque soir sur M6, cette émission n’a pas réussi à donner à Bruno la grosse tête. Au contraire, du haut de ses 52 ans, il continue à garder les pieds sur terre, et avoue avoir aimé cuisiner depuis son enfance, à la campagne. Depuis tout petit, avec sa mère et sa grand-mère, Bruno confectionnait déjà des tartes, ce qui a fait naître en lui sa passion pour la boulangerie. A croire que la cuisine coule dans son sang et est comme un héritage dans la famille.

« Travailler pour aller loin »

A 16 ans seulement, Bruno Cormerais entame un apprentissage dans le fournil d’un ami de ses parents. Le coup de cœur entre lui et ce noble métier de boulanger a été immédiat de par l’esprit d’équipe et du fait que ce soit le travail de nuit. « J’adore faire du pain et des croissants et voir, au lever du jour des clients acheter des produits tout chauds. J’aime donner du plaisir aux gens» déclare Bruno.  Ce boulanger professionnel est plus attiré par la fabrication du pain en lui-même et la fermentation naturelle du levain, bien qu’il a déjà décroché son CAP de boulangerie et de pâtisserie. Sans s’arrêter, il poursuit son apprentissage auprès de différents professionnels, et soutenu par son entourage qui n’a cessé de l’encourager depuis ses débuts.

Meilleur ouvrier de France

Durant 17 ans, Bruno a travaillé comme boulanger conseil et a sillonné la France pour continuer à apprendre. En 2004, il se lance le plus grand défi de sa vie en participant à Meilleur ouvrier de France, dans lequel il sort gagnant. «Le titre de Meilleur Ouvrier de France, c’est comme une médaille d’or aux Jeux Olympiques» dit fièrement Bruno. Grâce à ce concours, il a pu voyager en Chine, au Japon, au Brésil, en Australie, aux Émirats arabe unis, etc. Puis, trois ans plus tard, il ouvre sa boulangerie à Seine-et-Marne. Quand M6 lui propose l’offre pour “la meilleure boulangerie”, Bruno décline l’offre en ayant plus la tête dans son entreprise que dans d’autres projets. Puis, avec le temps, il finit par accepter 5 à 6 semaines de tournage. Sans regret, il avoue avoir découvert un monde qui lui a plu.

Peu intéressé par la notoriété, Bruno déclare : «Je m’éclate dans l’émission mais je ne veux pas devenir le Ronaldo de la boulangerie, je préfère rester dans l’ombre. Je suis artisan boulanger et je fais des pains dès que je le peux. C’est ça qui me plaît».

Source images : https://tvmag.lefigaro.fr/ et www.humanvibes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

❤️ Tu aimes cet article ?

Écrit par Jeanne

Patron incognito

Patron incognito revient sur M6

Meilleure boulangerie de France

La meilleure boulangerie de France : du nouveau dans la saison 9