Comment rouler un rouleau de printemps ?

rouler-rouleau-de-printemps

Le rouleau de printemps, c’est cette petite crêpe à base de farine de riz, farcie de vermicelle de riz, de légumes et de crevettes que l’on retrouve souvent à la table de nos restaurants asiatiques favoris. Un plat que l’on adore, et qu’il est temps que l’on apprenne enfin à réaliser. Le rouleau de printemps est la spécialité vietnamienne de l’été !

Eh oui, car le rouleau de printemps n’est pas seulement délicieux, il est aussi nutritif, équilibré, léger, frais et facile à réaliser ! Alors en cuisine : nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir pour bien rouler un rouleau de printemps.

Qu’est-ce qu’un rouleau de printemps ?

Le rouleau de printemps est le savant mélange d’une galette de riz, des légumes frais et de crevettes. Il n’est pas s’en rappeler son compère chinois le nem, car roulé dans une galette de riz, mais le rouleau de printemps est servi frais et vient tout droit du Vietnam.

Cette spécialité de la cuisine vietnamienne se réalise en quelques minutes, et peut être créée selon les goûts de chacun. En Asie, ce met se décline avec une farce de porc, de bœuf, de tofu ou encore de poisson.

Vous l’aurez compris, pour faire des rouleaux de printemps, il y a un ingrédient de base et dont vous ne pourrez-vous passer : la galette de riz. Vous pouvez en trouver en grande surface ou en magasin spécialisé. Pour ce qui est du reste, la recette traditionnelle est des plus simple.

recette-rouleau-de-printemps

La recette du rouleau de printemps traditionnel

Le rouleau de printemps, tout droit venu du Vietnam, est composé de crevettes, de vermicelles de riz et de légumes crus.

Si cette recette peut se décliner selon vos goûts, les ingrédients pour la garniture traditionnelle requiert (pour 4 rouleaux de printemps) :

  • 4 feuilles de riz
  • 50g de vermicelle de riz
  • Une carotte
  • ½ concombre
  • Quelques pousses de soja
  • 4 feuilles de salade
  • Quelques feuilles de menthe
  • 4 à 8 crevettes
  • Quelques gouttes de citron

Préparation :

  1. Avant de commencer à assembler le rouleau de printemps, commencez par préparer vos ingrédients pour la garniture.
  2. Faites tremper vos vermicelles dans un saladier ou une casserole d’eau chaude, pendant un minimum de 5 minutes, afin de les cuire légèrement.
  3. Puis passez à la préparation de vos légumes : coupez votre concombre et la carotte en bâtonnet. Si vous préférez, râpez-les par le biais d’une mandoline ou d’un épluche légume afin d’obtenir de fines lamelles, plus agréables en bouche et plus facile à manger.
  4. Décortiquez ensuite vos crevettes, en ôtant la tête, les pattes et la carapace du crustacé. Puis coupez en lamelles plus ou moins fines la crevette, selon vos préférences. Vous pouvez également les laisser entières.

Technique pliage du rouleau de printemps

Autant la recette est plutôt simple, autant bien plier un rouleau de printemps peut s’avérer plus complexe. Nous vous expliquons, pas à pas, la technique de pliage pour bien réussir vos rouleaux de printemps.

Comment bien hydrater les feuilles de riz ?

Avant de commencer la confection des rouleaux de printemps, il faut bien hydrater la feuille de riz afin de l’assouplir, et ainsi de la manier sans problème. Pour ce faire, il faut à tout prix éviter de la passer sous l’eau du robinet, car la pression de l’eau risquerait d’abîmer si ce n’est de casser la feuille.

Nous vous conseillons donc de vous munir d’un bol ou d’une assiette creuse, que vous allez remplir d’eau froide. Vous pourrez ainsi délicatement y tremper les feuilles de riz, sans risque de les abîmer.
Attention à ne pas les tremper trop longtemps, sous risque que vos feuilles trop humides deviennent collantes et difficilement maniables.

Petite astuce : il est déconseillé de placer la feuille de riz directement sur votre plan de travail. Elle risquerait effectivement de s’accrocher à la surface et de se déchirer. Une fois bien humidifié, placez-la plutôt sur un torchon ou un linge humide, afin qu’elle reste maniable.

Les légumes sont coupés, les crevettes décortiqués, la feuille de riz humidifié : alors place à l’assemblage !

pliage-rouleau-de-printemps

Comment plier le rouleau de printemps ?

Votre feuille de riz est devant vous, et elle n’attend plus qu’une chose, sa garniture !

Pour commencer, placez au centre de la feuille un peu de salade, suivi de vermicelle de riz et de quelques pousses de soja. Une fois cette base placée, vous allez pouvoir ajouter les lamelles de carotte et de concombre. Terminez par une feuille de menthe, et ajoutez sur le tout quelques gouttes de citron, pour amener un peu d’acidité à votre farce.

Les ingrédients sont en place sur votre petite galette, passons désormais au pliage ! Une technique qui demande un peu de dextérité. Cependant, nous allons vous donner toutes les étapes clés pour y arriver dès le premier essai !

Prenez la partie basse de la feuille, et pliez-la sur les ingrédients, de façon à les serrer légèrement. Rabattez ensuite le côté gauche et droite. Roulez une première fois votre rouleau. Ajoutez sur la partie supérieure de la feuille les crevettes. L’idée est de ne pas les placer en contact direct avec le reste les légumes.

En maintenant la garniture bien serrée dans votre main, roulez la feuille de bas en haut de façon à fermer le rouleau. L’humidité de la feuille va permettre aux extrémités de se coller entre elles, et de maintenir le rouleau de printemps formé. Si vous souhaitez que les rouleaux se tiennent parfaitement, vous pouvez les envelopper dans du cellophane et les conserver au réfrigérateur.

Petite astuce : Dans l’idéal, les rouleaux de printemps sont à consommer quelques heures après préparation. Vous pouvez malgré tous les conserver plus longtemps, mais pas plus de deux jours !

Personnaliser ses rouleaux de printemps

L’avantage du rouleau de printemps, c’est qu’il se décline à l’infini ! Vous pouvez choisir vos ingrédients selon vos goûts ou les saisons. On retrouve ainsi dans de nombreuses recettes de l’avocat, du poulet, du jambon, du tofu, du chou et même du riz.

Mais vous pouvez aussi opter pour plus d’originalité en y ajoutant du poivron, de la tomate, des légumineuses, du saumon ou de la mangue.

De plus, les rouleaux de printemps se mangent à toutes les sauces, et c’est le cas de dire ! Vous pouvez les manger nature, ou les tremper dans une sauce soja sucré ou salé, une sauce aigre-douce ou une sauce nuoc mam.

Le rouleau de printemps est une spécialité asiatique qu’il nous tarde de mettre à notre table cet été. Que ce soit pour l’apéritif, en entrée ou en plat principal, il s’adapte au goût de tous, tout en étant sain et gourmand. Sa confection en fait même une activité créative à réaliser avec les enfants, en famille ou même en soirée avec des amis ! Chacun aura l’occasion de confectionner le rouleau qui lui plaît. Que du plaisir !

Laisser un commentaire