5 spécialités culinaires espagnoles

specialites-espagnoles

Fortement influencée par la cuisine méditerranéenne, la gastronomie espagnole est mondialement reconnue notamment grâce à certains plats emblématiques tels que la paella ou le gazpacho. Même si chaque région revendique ses spécialités culinaires, il s’agit globalement d’une cuisine forte en saveurs et en épices, qui se caractérise par l’utilisation de certaines céréales comme le riz, la viande de porc, les légumes frais, l’huile d’olive et l’ail.

La paella

Plat convivial par excellence et probablement celui qui représente le mieux l’Espagne et les vacances, il serait apparu au XVIIIème siècle et a été choisi par Franco au XXème siècle comme spécialité emblématique de l’Espagne. En effet, ce plat présente l’avantage d’être fait à partir d’ingrédients facilement accessibles à toutes les bourses, et ses couleurs rappellent le drapeau espagnol jaune et rouge. Composée de riz rond assaisonné avec du safran, la paella est habituellement accompagnée de poivrons, tomates et haricots, ainsi que de poulet.

Selon la tradition, elle ne devrait être préparée qu’avec des animaux de la basse-cour (poulet, lapin, canard etc…). La viande est dorée à l’huile d’olive et est ensuite rajoutée au riz safrané qui a cuit dans du bouillon jusqu’à réduction. Le plat peut être servi avec des tranches de citron au moment de la dégustation.

La paella peut être déclinée en de nombreuses variantes, par exemple avec des fruits de mer ou du poisson. Il est également possible de la cuisiner avec des mollusques, de la viande de porc ou encore d’en faire un plat végétarien. Dans la région de la Costa Brava (aux alentours de Gérone), le riz est parfois remplacé par des pâtes.

tapas

Les tapas

Les tapas sont des assortiments de petites entrées pouvant également faire office de repas complet et sont idéales pour des apéritifs-dinatoires. Très populaire en Espagne et traditionnellement dégusté à plusieurs, ce plat typique connaît un succès qui a largement dépassé les frontières de la péninsule ibérique. Elles sont généralement composées de divers ingrédients typiquement espagnols tels que de la charcuterie, des légumes, certains condiments et des fruits de mer. Il est possible de les déguster dans les légendaires bars à tapas, très nombreux en Espagne.

Les tapas sont souvent présentées sous forme de petites tartines pouvant être consommées chaudes ou froides, ou sous forme de bouchées. Même s’il est possible de transformer n’importe quel ingrédient en tapas, il existe quelques recettes incontournables que l’on peut trouver à coup sûr au menu des restaurants espagnols. En général, on les retrouve déclinées sous forme de viandes, de poissons, de légumes ou de plat complet adapté au format tapas (paella, tortilla etc…). Il est donc possible d’être inventif et de les cuisiner de façon originale.

Parmi les tapas les plus connues figurent les patatas bravas, à base de pomme de terre frites ou cuites au four nappées de sauce piquante ou encore les salmorejo, originaires d’Andalousie, qui sont une sorte de gazpacho à l’huile d’olive (soupe épaisse à la tomate), agrémenté de dés de jambon et d’œuf dur. Les espagnols les accompagnent généralement de vin ou d’autres boissons alcoolisées.

Le chorizo

Le chorizo désigne un saucisson dont les origines sont espagnoles et portugaises. En Espagne, le chorizo est fait avec de la viande de porc ou d’un mélange de porc et de bœuf, et agrémenté d’épices (paprika), d’où il tire sa couleur orangée caractéristique. Sa couleur est d’ailleurs un élément déterminant de sa qualité : plus il est orangé, plus il est considéré comme étant un bon produit. Sa forme est généralement allongée ou en U, et il est parfois parfumé avec de l’origan.

Il en existe des plus ou moins épicés et plusieurs variétés : des chorizos secs et des chorizos qualifiés de « frais », qui sont le plus souvent cuits au grill. Il peut être consommé de plusieurs façons : seul, en accompagnement de légumineuses (haricots blancs, lentilles…) ou encore en sandwich. Il peut également entrer dans la composition d’autres plats tels que les tapas, les risottos ou la paella. Il se consomme dans certaines régions d’Espagne comme les Asturies d’une façon particulière et peu connue : cuit dans du cidre. Le chorizo est coupé en rondelles et bouilli pendant un quart d’heure dans l’alcool, avant de pouvoir être dégusté tiède.

La recette du chorizo a été adaptée dans d’autres pays comme c’est le cas en Allemagne, où il est préparé à partir de viande de bœuf relevée avec des condiments et du bacon.

tortilla

La tortilla

Il s’agit d’une omelette composée de pommes de terre et d’oignons. Elle est souvent servie dans les restaurants sous forme de tapas ou comme plat complet avec une salade. Datant du XIXème siècle, ce plat était particulièrement cuisiné au sein des foyers les plus pauvres en raison du faible coût des ingrédients qui le compose. Importée d’Amérique du sud quelques siècles auparavant, la pomme de terre fait partie des aliments les plus abordables et faciles à trouver. Ce plat est très populaire en Espagne car il est facile à réaliser et nécessite peu d’ingrédients. Il peut, en outre, être agrémenté d’autres ingrédients comme des poivrons, du jambon, des champignons ou du fromage pour en faire un plat encore plus complet.

Selon la recette traditionnelle, la tortilla doit se déguster baveuse et pas trop sèche. Les œufs battus en omelette sont parfois mélangés avec du lait ou de la crème. Les pommes de terre, cuites préalablement, sont supposées être fondantes. Elle peut également se manger chaude ou froide, et il n’est pas rare de la consommer en Espagne à toute heure de la journée : au petit-déjeuner, au déjeuner, au goûter ou encore au dîner sous forme de tapas. Elle est alors servie découpée en parts ou avec du pain. Comme pour d’autres recettes phares de la gastronomie espagnole, il existe de nombreuses variantes de la tortilla. A Madrid par exemple, elle est assaisonnée de sauce piquante appelée brava, que l’on retrouve dans certaines recettes de tapas (patatas bravas).

Jambon espagnol

Il existe plusieurs types de jambon espagnol, notamment le jambon ibérique et le jambon serrano. Le jambon ibérique est issu d’une race de porc singulière, de couleur noire. Ces porcs sont élevés principalement dans la région centre-ouest de l’Espagne. Parsemé d’une grande variété de chênes, ce territoire fournit aux cochons une nourriture composée presque exclusivement de glands, ce qui donne à la viande une saveur particulière. Ils sont de surcroît élevés en plein air.

Le jambon serrano désigne un jambon qui provient de porcs blancs, élevés en montagne. Contrairement au jambon ibérique, un jambon peut porter l’appellation serrano et ne pas provenir d’Espagne. Il en existe différentes variétés, comme le serrano Consorcio ou le Trevélez.

Bien que la gastronomie espagnole ne résume pas qu’à ces quelques plats, ils font partie des plus emblématiques et font office de véritables ambassadeurs du pays à travers le monde. Riche, variée et relevée, c’est une cuisine simple qui invite au partage et à la convivialité.

Laisser un commentaire