in

Top chef : Grégory Cuilleron se confie sur son handicap

Source image : objeko.com

Chef cuisinier rendu célèbre par Top chef, Grégory Cuilleron fait de sa faiblesse, pas un handicap, mais plutôt une force et un moyen de se mettre en avant. Cet ancien candidat de Top chef se confie un peu comme pour se donner des forces. Il parle des épreuves qu’il doit traverser, son quotidien, les jugements et/ou les soutiens de ses semblables…. Toutefois, ce handicap n’est pas un sujet tabou pour le chef, il en parle librement et sans complexe. Cependant, tout le monde se rend bien compte que ce n’est pas tous les jours faciles pour ce héros.

Star de la télé, le chef aime se montrer

Comptant parmi les premiers participants à l’émission « Un dîner presque parfait », sa première apparition sur le petit écran date, et en participant à l’aventure Top chef, Grégory Cuilleron ne se serait jamais douté des conséquences que cela aurait sur sa vie. A l’époque où la production a contacté ce jeune homme pour Top chef, l’émission était encore à ses débuts et nul ne pouvait prévoir l’impact que cela aurait sur le public. Grégory ne s’est jamais laissé abattre et a gravi les échelons jusqu’à devenir chef d’une entreprise qui ne connaît pas la crise mondiale, la crise sanitaire.

Un handicap source de débat ou de frayeur

 Gregory-Cuilleron
Source image : purepeople.com

Aussi loin que Grégory Cuilleron remonte dans son enfance, il se souvient que son handicap a toujours été soit une source de débat, soit une source de frayeur pour ceux qui l’entouraient. Ce jeune homme a cependant grandi dans une famille normale qui n’a jamais remis en question son handicap bien que deux ou trois de ses proches ont pleuré et ont même dû être un peu tristes car justement ils ne savaient pas. Il y a eu quand même une période après ses apparitions sur le petit écran qui l’a marqué. « Il a fallu que la télévision me sorte de l’anonymat pour que les spectateurs me renvoient une image d’handicapé. » confie-t-il puis le chef enchaîne qu’il trouve cela injuste.

Un tri pour se préserver

Le jeune chef avoue avoir fait un tri sur les témoignages qu’il a reçu après les émissions télé, cela pour se protéger des remarques blessantes qui pourraient l’affecter. Il y en a qui voient les tâches quotidiennes du chef comme des actes de bravoure. Il est vrai que de nos jours, le monde se permet, le monde ne filtre plus, c’est à soi de faire ce qui est nécessaire et juste afin de s’en préserver.

Quand on est capable de transformer un handicap en une force, il faut en être fier. Né avec une agénésie de l’avant-bras gauche, Grégory a dû apprendre à apprivoiser cette malformation pour vivre normalement avec, au lieu de la dénigrer. « Je suis né comme ça. Je ne me suis jamais senti handicapé… » et ce défaut ne l’a jamais empêché de faire quoi que ce soit de sa vie.

Source images : purepeople.com et objeko.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

❤️ Tu aimes cet article ?

Écrit par Jeanne

the chef 2022

The Chef : cette semaine on va avoir l’occasion de se faire un bon ciné ! 

glenn-viel

Le bizutage de Glenn Viel dans Top chef