Quels ustensiles de cuisson pour une cuisine saine ?

Une cuisine saine ne passe pas uniquement par les aliments, elle nécessite aussi d’avoir des accessoires avec des matériaux non nocifs pour la santé. Il est donc nécessaire de bannir des cuisines, matériaux et revêtements en aluminium, en téflon ou encore en cuivre. Découvrez, quels ustensiles de cuisson pour une cuisine saine.

Les ustensiles à choisir pour une cuisine saine

Il est préférable de choisir des matières comme la fonte, le fer, l’inox ou encore le verre pour cuisiner sainement.

La fonte

La fonte est un métal constitué de fer et de carbone. Cette matière est appréciée pour sa durée de conservation après avoir éteint le feu, mais aussi pour son excellente conductibilité. La fonte se décline sous différentes formes de poêles, de marmites et même en woks. C’est un ustensile idéal pour les cuissons longues. C’est une matière garantie sans transfert de matière toxique. Toutefois, il est recommandé de bien lire l’étiquette de composition avant l’achat.

Le fer

C’est un alliage très connu en cuisine. Il est composé de fer et de carbone. Il est parfait pour des cuissons qui ne nécessitent pas beaucoup de matière grasse. En effet, grâce à son temps de chauffe rapide, la tôle d’acier peut en quelques instants saisir et griller des aliments.

L’inox

Ce métal à base de fer, de chrome et de carbone est très résistant. Aussi appelés, acier inoxydable, l’ensemble des ustensiles de cuisine se déclinent sous cette forme. On l’apprécie pour les cuissons prolongées. On voit également apparaître sur le marché, l’aluinox qui est composé de deux inox.

Le verre

Il résiste notamment aux chocs ainsi qu’aux températures élevées. C’est un parfait allié du quotidien à la fois pratique et recyclable. Il ne pose aucun problème de santé. En revanche, il est suggéré de choisir des modèles non peints. Il est aussi déconseillé d’effectuer des changements brusques de température.

Les matériaux à éviter

Pour une cuisine saine, il est nécessaire d’éviter certains matériaux pour les poêles, les casseroles et autres ustensiles.

L’aluminium

Il n’est pas rare de retrouver l’aluminium sur de nombreux produits de cuisine comme une poêle ou une casserole. Cependant, ce matériau présente de nombreuses substances neurotoxiques. En effet, lors d’une augmentation de la température, les particules peuvent se déplacer jusque dans le contenu des assiettes. L’aluminium pourrait même provoquer des maladies comme le Parkinson ou l’Alzheimer.

L’émail et la céramique

L’émail et la céramique sont deux revêtements qui recouvrent la matière principale. Les deux éléments présentent des éléments nocifs pour la santé. En effet, ils sont composés à base de produits chimiques, de silice ou encore de plomb. Par exemple, la céramique est un revêtement fragile qui peut facilement s’abîmer. Si le revêtement se fissure, les aliments peuvent rentrer en contact avec des métaux comme l’aluminium. Les dispositifs anti-adhésifs peuvent vite s’atténuer dans le temps.

Le téflon

Autre protection anti-adhésive qui peut nuire à une cuisine saine : le téflon. Ce dernier est produit à base de produit cancérigène. De plus, il émet des gaz fluorés toxiques lors d’une forte température. Depuis 2018, l’ONU a même suggéré l’interdiction d’un acide aidant à la production de téflon. Il peut engendrer des troubles du métabolisme et des problèmes de reproduction sur le corps humain.

Le cuivre

C’est malheureusement une matière qui s’oxyde avec le temps. Au fil des utilisations, une couche de vert-de-gris apparaît sur les ustensiles. Cette dernière est toxique pour la santé. C’est pourquoi depuis quelques années, des produits de cuisson en cuivre ont été recouverts avec de l’inox.

Comment entretenir ses ustensiles sur le long terme ?

Afin d’avoir des ustensiles qui perdurent dans le temps et qui respectent une alimentation saine.

Adapter vos récipients en fonction du type de plat

Tout d’abord, pour prendre soin de son matériel, il est nécessaire d’adapter ses récipients en fonction du type de plat. Par exemple, pour faire sauter des viandes et des pommes de terre, il est préférable de choisir une poêle en fer ou en inox. En revanche, une cocotte en fonte est idéale pour des plats mijotés.

Laver à l’eau tiède

Un geste simple pour entretenir sa batterie de cuisine : l’eau tiède savonneuse. Il suffit de nettoyer à l’aide d’une éponge vos accessoires à base d’eau tiède savonneuse. La technique marche sur tous les équipements. Il est aussi possible de les désinfecter à l’aide de vinaigre blanc et d’eau. Pour les objets en bois, il est possible de les nourrir avec de l’huile d’olive.

Donner de la brillance

Pour redonner de la brillance aux accessoires, il est possible d’opter pour plusieurs solutions comme :

  • le vinaigre blanc,
  • la pierre d’argile,
  • le jus de citron,
  • le bicarbonate de soude,
  • ou le savon de Marseille.

Des éléments naturels qui permettent de garder la brillance d’une batterie de cuisine. En revanche, il est important d’éviter tous les types de détergents chlorés comme l’eau de javel.

Le séchage

Dernière partie importante : le séchage. Il est important de laisser sécher les accessoires à l’air libre avant de les essuyer avec un torchon propre. C’est une bonne alternative afin d’éviter les moisissures et la rouille.

Laisser un commentaire