Couteaux japonais : différents types de couteaux de cuisine

couteaux-japonais

Les couteaux japonais ne cessent de se répandre au fur et à mesure des années. Et pour comprendre un tel engouement chez les amateurs comme chez les professionnels, il est nécessaire de se pencher sur les caractéristiques des couteaux japonais.

La qualité et la dureté ne sont pas identiques selon les différents modèles, tout dépend également de l’utilisation que vous en faites et pour vous aiguiller dans le monde de la coutellerie, il suffira directement de se référer à ce guide de cuisine pour choisir avec efficacité le couteau japonais qui vous conviendra le mieux, avec un manche adapté.

Particularité d’un couteau japonais professionnel

Lorsque vous orientez votre choix vers des couteaux japonais, celui-ci doit posséder une lame en acier inoxydable d’une très grande qualité. C’est un premier critère absolument indispensable très caractéristique de ce produit.

Ensuite, en fonction des découpes que vous allez réaliser, il est nécessaire de choisir un modèle avec une forte concentration en carbone pour une meilleure résistance et surtout une meilleure maniabilité. L’acier inoxydable vous permettra de le conserver très longtemps. Cependant, il faut savoir que la robustesse du couteau japonais nécessite obligatoirement un aiguisage et un affûtage particulièrement abouti. Bien que ce couteau soit légèrement plus sensible à la corrosion, la lame s’avère particulièrement efficace pour couper avec une très grande facilité les différents ingrédients pour concocter n’importe quelle recette qui ont pour origine le Japon ou au contraire des plats plus européens.

Sur les couteaux japonais, vous trouverez le damas qui est constitué d’une succession de couches d’acier à l’extérieur comme à l’intérieur. Le damas est un procédé de fabrication très caractéristique permettant d’obtenir 32 ou 64 couches d’acier superposé. C’est également via ce procédé que vous pouvez observer des motifs sous forme de vagues directement sur la lame et le damas.

types-de-couteaux-japonais

Les différents couteaux de cuisine japonais

Cependant, il existe différents couteaux japonais avec une utilisation très différente. Bien que le principe de fabrication reste similaire en étant systématiquement constitué d’un acier inoxydable, il vaut mieux utiliser le bon couteau et la bonne lame pour découper les ingrédients comme il se doit en cuisine.

Au-delà de la lame, le manche est également un prendre en considération pour la maniabilité. C’est pourquoi il existe différents types de couteau issu du Japon. Certains sont spécifiques pour découper le poisson, d’autres vont être idéaux pour la viande ou les légumes.

Couteau légumes japonais

Si vous cherchez un couteau japonais traditionnel pour découper les légumes, vous ne pouvez pas vous tromper en choisissant le Nakiri. Il bénéficie d’un aiguisage bilatéral pour une plus grande efficacité et vous permettra de réduire n’importe quels légumes en petites portions.

Il est caractéristique par sa forme rectangulaire avec la pointe du couteau qui se veut légèrement arrondi. C’est un travail de précision que vous allez pouvoir obtenir et un choix de première qualité pour effectuer des légumes avec des tranches très fines. Sans effort particulier de votre part, vous allez pouvoir couper les concombres, les carottes, les pommes de terre avec une très grande facilité grâce au tranchant de la lame.

Le tranchant Nakiri s’avère efficace pour couper les herbes comme un vrai chef. Bien évidemment pour obtenir un couteau Nakiri de qualité, il va falloir mettre le prix. Mais en vous orientant déjà vers un premier prix, vous verrez directement la différence avec un couteau occidental en acier. C’est un élément indispensable à avoir dans sa cuisine que vous allez manier avec une très grande facilité grâce à un manche spécialement adapté. Veillez néanmoins à vérifier régulièrement l’affûtage du couteau si vous voyez que la lame perd en efficacité.

Couteau poisson japonais

Pour préparer le poisson en cuisine, rien de mieux que d’utiliser le couteau Yanagiba. Avec un bon rapport qualité-prix, c’est un couteau de chef issue de la culture du Japon. Vous allez pouvoir réaliser des tranches très fines de poisson avec des découpes très nettes et sans bavure. Le côté tranchant de la lame sera directement en contact avec le poisson ce qui vous permettra d’avoir une très grande précision grâce à la lame. La longueur de la lame sera suffisante pour préparer vos repas à base de poisson comme un véritable chef.

Aiguiser la lame reste bien évidemment indispensable pour que le tranchant de la lame puisse toujours fonctionner. Pour choisir le bon couteau afin de découper le poisson comme il se doit, il faut choisir une taille de lame en fonction des différents poissons que vous souhaitez travailler.

L’épaisseur est également un critère important car plus la lame sera fine plus vous allez obtenir un travail de précision sans le moindre effort. Attention également au galbe du couteau japonais qui évite aux tranches de coller directement dessus. Les chefs n’hésitent pas à utiliser le Yanagiba, car c’est une véritable référence en la matière.

couteau-japonais-santoku

Couteau à désosser japonais

Le santoku est un couteau japonais parfaitement accessible en termes de prix qui vous permettra de désosser n’importe quelle viande de bœuf, de porc ou de poulet. Le Santoku se doit d’être aiguisé suffisamment pour avoir la bonne dureté, pour travailler des viandes parfois difficiles.

Mais autre avantage du couteau japonais, c’est qu’il vous permet également de travailler les légumes et le poisson avec une très grande précision. C’est un type de couteau particulièrement polyvalent et c’est pourquoi le couteau tranchant Santoku est autant prisé dans la coutellerie auprès des chefs cuisiniers qui apprécient son manche.

Petit couteau japonais

Si vous êtes à la recherche d’un petit couteau japonais, pourquoi votre premier choix ne se porte pas sur un Tojiro ? Sur le même principe de fabrication que les précédents couteaux, vous allez pouvoir découper comme il se doit les différents ingrédients de la cuisine avec une très grande facilité.

C’est une gamme de couteau particulièrement efficace avec une longueur minimale assurant une meilleure maniabilité. Les Tojiro sont conçues à partir d’acier japonais haut de gamme VG10 qui ne vous laisseront pas indifférent sur la qualité.

Le Gyuto est un autre couteau issu de la culture japonaise qui est en opposition totale avec les couteaux céramiques ou en inox que vous pouvez trouver en Europe. Avec son manche en bois d’hinoki, vous allez pouvoir l’utiliser pour réaliser des recettes à la fois simples ou complexes.

gyuto -couteau-japonais

Conclusion sur les couteaux japonais

La réputation du couteau japonais n’est plus à démontrer, avec leurs lames affûtées et leurs manches en bois de qualité, vous obtiendrez une qualité de travail de premier plan. Plutôt que d’utiliser les couteaux en inox ou en céramique que vous pouvez trouver dans le commerce, il suffira d’essayer un couteau japonais une fois pour que vous ne puissiez plus vous en séparer. La qualité et le confort de travail exceptionnels vous permettront de désosser n’importe quel morceau de viande et d’effectuer des tranches fines de poisson ou de légumes.

N’oubliez pas d’aiguiser les lames, quel que soit le type de couteau que vous utilisez. L’affûtage est une étape indispensable en coutellerie pour faire des tranches fines, sans le moindre effort.
Alors changez des couteaux en céramique et optez pour un couteau de chef en bois, en acier inoxydable et en carbone pour plus de précision en cuisine.

Laisser un commentaire