in

La meilleure boulangerie de France : cette semaine vers le Grand Est pour une compétition entre un père et son fils

Source : www.programme.tv

Une nouvelle semaine de compétition dans la meilleure boulangerie de France. Pour la troisième semaine de concours pour cette saison, les deux chefs Norbert Tarayre et Bruno Cormerais seront dans le grand Est et les gourmandises ne seront pas absentes au menu. Alors, le Haut Rhin, les Vosges, la Meurthe et Moselle et le Grand Est bien sûr y passeront. Les plaines d’Alsace et les vignobles ont bien inspiré nos chefs pour de nouvelles aventures et pourquoi pas s’en inspirer également pour instiller de nouvelles épreuves à nos boulangers.

Des défis pas comme les autres

Les défis et l’ambiance durant cette semaine seront un peu spéciaux pour les concurrents. Il faudra s’apprêter à sortir de sa zone de confort car les chefs ne sont pas là pour faire des cadeaux. Et les concurrents sont tous les uns comme les autres prêts à donner le meilleur pour remporter le titre. Norbert Tarayre et Bruno Cormerais s’imprègnent des spécialités de la région pour les défis. Pour être certains de gagner, cette fois, il faudra faire appel à beaucoup de créativité, et le travail de groupe est toujours apprécié.

Des concurrents de la même famille

Pour la première fois dans la meilleure boulangerie de France, sur les 10 boulangeries en concurrence, il y aura un père qui sera opposé à son fils. La bataille sera dure d’autant plus que le père et le fils ont travaillé ensemble pendants des années avant que l’un décide de voler de ses propres ailes, il n’y a pas longtemps. Un face à face qui suscite certaines questions, comme comment les 2 candidats feront pour gérer les sentiments et les différentes émotions occasionnées par les épreuves et le stress ? Le père se rangera-t-il sur le côté pour laisser passer le fils ou ce sera plutôt l’inverse ? En tout cas, ce n’est pas ce qui est prévu car ils ne comptent pas se faire des cadeaux pour gagner le titre. 

Parents, collègues et maintenant, concurrents

Ce père et ce fils ont travaillé coude à coude dans la boulangerie familiale pendant plus de dix ans. D’ailleurs, un autre frère a travaillé avec Kévin et son père dans cette boulangerie et va concourir avec eux dans cette compétition. 

Après l’obtention de son diplôme, Kevin décide de rester travailler en famille, une collaboration qui dure une dizaine d’années. C’est en 2020 que le grand garçon décide d’ouvrir sa propre boulangerie, sans papa.

Un ancien garage comme boulangerie

Trouvant chaussure à son pied, ou plutôt moule à sa pâte, Kevin décide d’acquérir un vieux garage qu’il transforme complètement pour en faire sa boulangerie. Le résultat est assez bluffant. Il a choisit le noir comme couleur principale, ce qui n’est pas typique pour une boulangerie, mais qui donne une allure osé mais classe. Depuis, il travaille dans son atelier où il crée et transforme, en essayant de proposer le plus souvent de nouveaux produits.

Qui va devancer l’autre dans cette compétition ? « Ce n’est pas qu’on est en famille qu’on va se faire des cadeaux » déclare le jeune boulanger, « je vais tout faire pour battre mon père et mon frère » déclare Kevin. A voir… , en tout cas, chacun a ce qu’il faut pour la remporter, alors, que le meilleur gagne ! . A suivre. 

Source image : www.programme.tv 

Source twitter : Femin Actu et M6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

❤️ Tu aimes cet article ?

Écrit par Jeanne

cauchemar en cuisine

Vendée : « Cauchemar en cuisine » recherche des restaurants à épauler

Disney

Plateformes de streaming : Disney+ prévoit de dépenser 33 milliards de dollars